Mouhcine Merbouh : présentation du rapport moral et financier du KACM

Mouhcine Merbouh, dirigeant d’une entreprise d’investissement, est à la tête du Kawkab Athlétique Club de Marrakech depuis octobre 2015. Son programme sera en partie consacré à assurer la stabilité technique et financière du club, empêtré par une crise financière sans précédent. Le rapport moral et financier du KACM au titre de l’année 2015-2016 est approuvé à l’unanimité des 34 membres présents à l’assemblée générale annuelle.

Le rapport moral et financier au titre de l’année 2015-2016

Dès son élection à la tête du KACM en octobre 2015, Mouhcine Merbouh a affiché son plan de sortie de crise qui s’articule autour de 4 points saillants, à savoir assurer des revenus stables, améliorer la gestion de la comptabilité, rentabiliser le centre de formation et créer une chaine de télévision entièrement consacrée au club.

Le rapport financier et moral qu’il a présenté à l’assemblée générale annuelle 2015-2016 a été approuvé par l’ensemble des membres présents. Il en ressort que la dette du club, évaluée à 7 millions de Dirhams en début 2015, est passée à 2,5 millions Dirhams.

Par ailleurs, le président a promis de trouver d’autres ressources financières nécessaires pour couvrir les salaires et primes de joueurs. Dans sa volonté de maintenir le KACM dans la première division pendant les prochaines saisons, il propose la construction une équipe jeune et compétitive.

Le KACM : de sa période de gloire et la crise actuelle

Fondé officiellement en 1947, le Kawkab Athlétique Club de Marrakech est connu pour son palmarès impressionnant dans les compétitions locales et africaines. C’est le premier club marocain à avoir remporté la coupe CAF (1996) et à gagner 3 fois de suite la coupe du Trône (1963, 1964 et 1965).

Il accède au Botola Pro, le Championnat du Maroc de football d'élit en 1956 et brille pendant une douzaine d’années sur la scène nationale et continentale avant de rétrograder.

En 1980, M. Mohamed Elmediouri, alors président du club Marrakchi, va définir de nouvelles orientations qui vont enclencher le redressement de la chute. Il s’agit entre autres de signatures de contrats de publicité avec des sponsors de renom et d’investissements dans le domaine de l’exploitation.

Les retombées financières vont servir à la construction d’un complexe touristique, commercial, foncier ainsi qu’un centre de formation qui comprend 3 terrains, des bureaux pour la direction, une salle de réunion, une infirmerie et 4 vestiaires.

Depuis 2000, le prestigieux club de football de Marrakech traverse une grande crise financière qui impacte sa stabilité dans l’élite du football marocain. La dette concerne les salaires et primes de l’ensemble du personnel (joueurs et encadreurs) et des factures des partenaires tels que la société SONARGES, qui gère le stade dans lequel le club évolue.

Cette crise financière provoque la démobilisation des joueurs et du staff technique. On assiste à plusieurs défaites d’affilé qui entrainent le KACM en deuxième division à la fin de la saison 2010-2011 avant de remonter deux ans plus tard. Mais cette remontée dans le championnat d’élite n’explique pas la bonne forme du Kawkab, puisqu’il peine à s’y maintenir.

Les années 2014 ont été marquées par d’importantes manifestations des Crazy Boys, le club de supporters qui assiste à tous les matchs de l’équipe. Ils protestent contre la médiocrité des résultats et la négligence des décideurs.

Fouad El Ouarzazi, le président d’alors, démissionne en 2015. Mouhcine Merbouh est élu à sa place à l’unanimité des membres présents à l’assemblée générale.

 

mouhcine merbouh merbouh mouhcine